PAP #23 : qu’est ce que Papa fait mieux que Maman ?

Cette semaine, à l’heure du #PAP de Juliette du blog Conboudu nous vous proposons quelques facettes les plus brillantes des papas.

d10c6-comboudu-parole-aux-papas

J’ai choisi de vous faire part cette semaine de quelques des nombreuses qualités que j’ai relevé chez les papas, qui font mieux que les mamans ! Bien évidemment, parce que je suis pour la paix des ménages, en particulier le mien, je n’en donnerai que 4 dans cet article.

Non, non je ne tiens pas à déclencher une affaire médiatique si nous devions toutes les donner ces qualités ! et puis un peu de mystère, à vous de les découvrir mesdames chez votre cher et tendre.

Vous en doutez ? Restez un instant je vous présente tout ça.

1. Un papa, des fois ça pique
Même s’il peut arriver que certaines maman piquent (je ne le souhaite pas :-P), un papa des fois ça pique, mais le plus drôle c’est quand la barbe grandit un peu quelques jours ! Et là ben ça pique beaucoup moins c’est plus doux, je vous garantis que des bisous qui chatouillent y a que les papas qui savent bien les faire !!

Essayez et vous m’en direz des nouvelles !!

2. Un papa, des fois ça fait pipi debout
Et ouais, les petites princesses en seront jalouses car leur maman ne sait pas faire ça (à moins d’investir dans le GoGirl …) et les petits mecs seront ravis une fois débarrassé de la couche, de faire pipi debout à coté de papa quand on est en promenade !!

3. Un papa, des fois ça chante mieux que maman
Quand il s’agit de murmurer la comptine des nains dans The Hobbit, Papa c’est le meilleur. Maman n’arrive pas à faire le nain… Le géant vert dans le champ de maïs non plus d’ailleurs…

4. Un papa, des fois ça joue mieux au foot rugby

Vu aujourd’hui au parc, un petit garçon n’était pas content car il voulait jouer au ballon avec sa maman (au pied), et elle avait semble-t-il des difficultés à maîtriser l’envoi du ballon. Ça finissait à la main. Autant dire une frustration pour ce petit gars qui semble-t-il suit les matchs du Mondial ( ce n’est pas le cas de tout le monde).
Pauvre maman je compatis pour elle.

Bien sûr tout change quand ils les font ensemble, Papa et Maman font les choses mieux que personne.

Publicités

PAP #21 : un papa-nounou

comboudu-parole-aux-papas.png?w=695&h=169

Le PAP de ce jour est consacré à un sujet très ambitieux : un papa nounou.

Pourquoi « ambitieux » ? Car il n’est pas toujours facile de briser des clichés. Si, si je vous assure, et plus qu’on ne le croit.

C’est bien simple, un fait anodin de dire qu’un homme puisse prendre un congé parental déjà suscite des interrogations. Devenir nounou ? On répondra :

– Ah ?! C’est original !

La phrase qui tue…

Pour ma part, j’y ai réfléchi et j’y réfléchis encore : d’une part comme voie de conversion (chuuuut n’en parlez pas à mes collègues, ils ne le savent pas 😉 ), d’autre part parce que ce serait vraiment une bonne continuité au congé parental.

Oui mais voilà, serais-je à la hauteur ? Il y a tellement peu d’homme dans cette profession, et puis les préjugés sont parfois faciles. « Un homme ?? Nounou ?? C’est pas un peu pervers ?? »

Ben non, c’est pas pervers. Un papa qui s’occupe de ses enfants ça n’a rien de choquant ? Alors pourquoi ne pas s’occuper d’autres ?!

Le voilà, le hic ! Je crois que suis capable de m’occuper de mes enfants malgré toujours des doutes, des interrogations :

– suis-je un bon papa ?
– serais-je toujours à la hauteur ?
– serais-je la source de ses problèmes freudiens ?

Mais s’occuper d’autres enfants ! Comment serais-je et réagirais-je ?

Non sans rire, on se met en question sans cesse, c’est ça la poursuite du progrès !? Mais il faut surtout se satisfaire de ses réussites avec son enfant. Je suis en apprentissage, et je pense que je le serai tout le temps. Car ils nous font découvrir tellement de nous même. On apprend tous les jours avec nos enfants.

Ceci dit, quand on dit s’occuper d’autres enfants, ce ne sont plus les nôtres. La relation nounou-parents s’introduit en plus dans la vie. Et ces parents-là ne tolèrent pas vraiment « l’apprentissage » avec leurs enfants. Par ailleurs, un homme pour s’occuper de leur enfant ne devrait pas les inquiéter, mais les rassurer pleinement et pour ça il faut déjà de la bouteille en « gestion des enfants ».

Ça peut faire peur à plus d’un de confier ses enfants à un papa-nounou. Et je suis sûr que cela réduit considérablement les possibilités d’être nounou pour un homme.

La position d’un homme dans ce genre de métier change le regard des gens, et le regard des autres est souvent pointu et acéré. Il faut être plus que très bon pour les convaincre. Il faut savoir les rassurer ces parents (alors que moi même je m’inquiète pour mon petit bout que je garde toute la journée). Il faut assurer surtout pour eux.

En fait, le plus gros du travail pour un papa-nounou c’est d’assurer la confiance des parents…

Là encore j’y réfléchis …

PAP : En quête de paternité

En l’An de grâce vingt-treize, alors que le jeune forgeron n’envisageait pas encore une quête qui le mènerait à un grade tant convoité, il menait ses journées de labeur sans discontinuité avec un brin de lassitude.

Pourtant il s’y préparait depuis longtemps, et rêvait qu’un jour il partirait dans cette aventure, sans savoir quand. Les mois passaient, rien ne changeait mais l’espoir était toujours là. Et par un beau soir de printemps, une dame lumineuse, belle et douce vient inscrire 4 lettres dans la cendre encore chaude de sa forge. 4 lettres bien lisibles qu’il n’imaginait pas.

Cela voulait-il dire que les choses allaient changer ? Cela se pourrait-il que son aventure tant rêvée puisse prendre part dans sa vie ?
4 lettres qui pouvaient tout changer.

C’est alors qu’il en rêva, jour et nuit, sans savoir où commencerait sa quête.

Il décida tout d’abord de s’équiper correctement pour cette aventure : tout le nécessaire devait y passer. Achat neuf sur le marché, ou bien en occasion par un réseau de marchands de tavernes. Il commençait à s’équiper correctement.
Changer de moyen de transport, c’était l’étape suivante : son frêle destrier n’avait pas fière allure, il fallait absolument obtenir une belle monture, laquelle pourrait porter tous ses équipements.

Ce fut chose faite par un soir d’hiver, imaginez s’il avait fallu partir en toute hâte la nuit dans la neige… Non vraiment il était temps d’avoir la monture adéquate.

Pendant ce temps il continuait à transformer sa maison, notamment pour accueillir tout l’objet de sa quête, tous les trésors qu’elle allait contenir.

Il décida sur plusieurs semaines à l’aide de la dame lumineuse, peut être était-ce une fée, mais elle l’accompagnait dans sa tâche, en dessinaient les plans, et prirent part à la confection d’une salle douce et chaleureuse.

Quand tout fut enfin prêt, l’aventure arriva d’elle-même. Il était prêt, l’objet de sa quête aussi. Il décida qu’il s’en occuperait à plein temps dorénavant.

et c’est ainsi que désormais il savait ce que ces 4 lettres signifiaient, il était devenu PAPA, lui le jeune PapaMuze…