Parole aux Papas

Mercredi 14 mai 2014, c’est le jour du #PAP, le 1er pour moi.



Et comme c’est une première pour moi, en avant, générique !!


Juliette de Conboudu propose le sujet suivant pour les papas : 

Quels sont les jeux que tu préfères et que tu t’imagines partager avec ton enfant ?

Quel beau programme pour cette première ! 

Je vais la faire courte, j’adore l’imaginaire. C’est terrible dans nos sociétés actuelles (surtout lorsque vous êtes salariés), lorsque l’on est dans l’imaginaire parfois on nous dit : « t’es pas réaliste ». Ben oui, c’est tout le principe de l’imaginaire, un monde où on s’amuse il est réel pour nous, dans notre tête, il évade, mais ce n’est pas la réalité.

C’est une échappatoire au même titre que certains font du sport. Alors mes jeux préférés étaient (et je m’éclaterais encore si je les avais), le célèbre jeu de construction aux briques de plastiques. Je me suis fais des films avec ça. Sans blague, j’ai du faire les Star Wars, la Famille Addam’s, les Magnum, ou les Mac Gyver dans ma chambre.



Il devait y en avoir partout : le lit, les étagères, le bureau, sous le bureau, sous le lit, sous le chevet, dans l’armoire, le linge est très pratique pour faire des paysages désertiques…. Chaque mobilier ou emplacement de la chambre était propice à une nouvelle aventure.

Si je pouvais jouer à ce jeu et lui aussi, sans hésiter, je jouerais avec lui. Et aujourd’hui je crois que je pourrais y faire une pièce entière remplie de ces mondes de briques plastiques. Stations spatiales, vaisseaux inter-galactiques, ou bien bateaux pirates, trésor et prisonniers à évader.

Avec minimuze un peu grandi, on y mettrait des draps pour y créer l’ambiance qui va bien, compléter le décor. Monter les éléments ensemble pour créer tout l’univers des pirates par exemple. On y ajouterait un peu de musique de fond pour y être complètement. Et puis on commencerait à raconter nos histoires, à y cacher les prisonniers, et à monter des plans pour les sauver.
Je crois que j’y passerais des heures….

Le deuxième jeu que l’on ferait, cette fois pour donner aux autres; à présenter le week-end à sa maman, on réaliserait des petits spectacles : magie, théâtre, marionnettes, ombres chinoises. On aurait créé les histoires la semaine, monté les décors, répété tous les deux en s’amusant, essayant des trucs, les démontant, remontant, des bouts de cartons dans tous les sens, des draps, du tissu tendu partout, recréer un spectacle dans le salon ou le jardin, y faire venir maman, et émerveiller comme on s’émerveillerait de le faire.

Et puis après il faudrait tout ranger, probablement que je le ferais tout seul, mais qu’importe on aurait passé un si beau moment, plein de rêves et d’étoiles dans les yeux.

Merci Juliette de Conboudu, rien que d’en parler je le vis à moitié ;-), c’est beau d’imaginer.


Et vous l’imaginaire ça vous évade ou ça vous fait peur ?
Publicités